VULTUS EST INDEX ANIMI

Répondre

Vote

Le sondage s’est terminé le 03 juil. 2017, 23:09

J'aime
5
28%
J'adore
13
72%
 
Nombre total de votes : 18
Avatar du membre
Saeba_san
Chef de guerre
Messages : 156
Enregistré le : 24 févr. 2017, 14:08
Localisation : Dans ton cul
Contact :

23 juin 2017, 23:09

Écrit par : Mélanie

Elias entre dans le laboratoire qu'il partage avec Merlin. Ce dernier s'affaire à œuvrer dans un bordel sans nom.


Elias soupirant : Est-ce qu'il serait possible de travailler dans un espace digne de ce nom ou pas ?
Merlin le nez dans ses préparations : Ben si ça vous plait pas y a un joli espace là (il désigne la porte sans même lever la tête). C'est tout pareil, mais en vachement plus aéré et plus grand. Allez-y j'vous retiens pas !
Elias : Non mais c'est pareil pour moi, j'vais pas la retenir celle-là non plus.

Elias assène un taquet derrière la tête de Merlin qui réplique en le frappant avec le rouleau en bois qu'il utilisait. Les deux enchanteurs se chamaillent dans le laboratoire.

…..........................................

Arthur, Léodagan, Séli, Guenièvre et Yvain sont à table en train de manger.

Séli : Ce matin il y avait un tel raffut dans la cour du château... Allez expliquer ça aux rois en visites diplomatiques !
Léodagan : Oh mais les rois hein... Ils sont déjà bien contents de dormir dans un vrai château, déjà. Et qui sent pas la pisse, en plus.
Arthur boulottant un morceau de pain : Ah là beau-père, je ne peux qu'acquiescer !
Yvain : Euh... Nan mais y a des coins où ça boucane grave hein.
Arthur : De quoi ?
Yvain : Ben ouais, y a des endroits au château où ça sent comme le vieux chien mouillé, c'est des plus écoeurants, j'en ai des écoeurements de cœur là (un rot lui échappe).
Guenièvre mastiquant un morceau de viande : Nan mais c'est votre chambre ça...
Arthur : Puis c'est vos fringues aussi !
Yvain : Bah quoi mes fringues ?
Arthur posant ses couverts : Quand la fibre de vot' liquette là, elle commence à se raidir sous la crasse et peut-être en raison de l'odeur parce que le coton, si on le nettoie pas, ben il tire la tronche hein, faut se poser des questions !
Yvain : Non mais c'est avec Gauvain, on a décidé d'alterner les habits de façon hebdomadaire.
Léodagan exaspéré : Et pour quoi faire ?!
Séli gardant son sang froid et mangeant calmement : Oh bah pour encore une fois, salir notre réputation en se présentant comme un gros sagouin. Notez que c'est futé.
Léodagan : Ce que je vais lui noter c'est une bassine d'eau dans la tronche !
Guenièvre en mâchant du pain : Oh la la... Mais laissez-le puer comme il veut là... Vous n'avez qu'à l'enfermer dans sa chambre qui pue elle aussi, c'est thématique.
Yvain se tournant vers sa soeur : Vous, vous sentez peut-être bon, mais vous n'êtes rien qu'une grosse moche !
Arthur mettant fin au début de la dispute : Oui, alors l'enfermer, d'accord, mais il se trouve que notre jeune Yvain, aussi jeune que complètement débile, est chevalier. Et quand on est chevalier de la Table Ronde, quand on est là pour la quête du Graal, on se doit un minimum de pas trop sentir le poney !
Yvain fronçant les sourcils, réfléchissant : Ben « poney », « cheval », « chevalier »...

Léodagan se lève et lui fout un énorme taquet avant de se rasseoir calmement sous les yeux ahuris des convives.

Léodagan : Oui, alors oui hein, on ne fait pas ça à table, d'accord, mais c'était soit ça où je lui retournais la table sur la tête.
Arthur : Ah non mais j'ai rien dit.

Un silence de plomb s'installe.

Arthur : D'ailleurs justement Yvain, tout à l'heure on a une réunion avec le roi Loth et le duc d'Aquitaine. Vous allez me faire le plaisir de vous changer !
Yvain : Non mais je peux pas.
Léodagan s'adressant à Arthur calmement : Bon euh, c'est juste pour savoir : vous avez des tables de rechange ou pas ? Parce que là je vais pas pouvoir me retenir de lui faire passer sa tête au travers hein.
Arthur : Des tables de rechange ? Oui bien sûr. C'est comme vos conneries, pareil, j'en ai tout un stock.

Arthur et Léodagan se regardent avec mépris.

Guenièvre qui se désintéresse de la dispute en cours : Et pourquoi vous ne pouvez pas ? Vous être trop fatigué à rien faire ?
Yvain : Ouais c'est ça, parlez d'occupation vous, quand on passe sa journée à faire des broderies on vient pas m'parler !
Séli qui s'agace : Pourquoi vous ne pouvez pas bon sang !
Yvain : J'ai trop alterné mes habits et j'ai surtout oublié de les donner aux bonniches pour les laver (Léodagan lève les yeux au ciel). Du coup là, je suis un peu dans une situation déficitaire concernant mes capacités à me vêtir.
Arthur : Et bien vous prendrez ceux d'vot' copain Gauvain et c'est marre ! Allez, on y va !
Léodagan : On y va où ?
Arthur : Et bien à la réunion !
Léodagan : Ah nan pas tout de suite quand même...
Arthur : Beau père faites un effort quand même ! On ne va pas les faire attendre non plus !
Léodagan : Vous êtes roi hein, vous faites un peu ce que vous voulez normalement. (Il observe un temps de réflexion) « normalement » hein, avec l'appui des chevaliers et...
Arthur coupant : ah oui voilà c'est ça ! (Il se lève ) Allez, levez-vous.
Léodagan coupant un morceau de viande : Je vous ai dit qu'il y aurait le roi Loth à cette réunion ?

Un silence s'installe dans la pièce.

Arthur : Non mais oui vous avez raison, on va rester un peu là (il se rasseoit), on est bien hein ! (Il sourit à Yvain, s'apprête à lui taper sur l'épaule, s'arrête, regarde l'habit dégueulasse de son beau-frère et se ravise).

…..........................................


Arthur, Léodagan, Perceval, Lancelot, le Père Blaise, Yvain, le roi Loth et le Duc d'Aquitaine sont à la table ronde.

Arthur : Bon et bien bienvenue à vous ! Nous sommes ravis de vous accueillir une fois de plus !
Léodagan : C'est dommage que ce ne soit pas une « fois de moins »...
Perceval : J'ai rien compris.
Loth : C'est normal ! C'est normal ! C'est parce que ça ne veut strictement rien dire ! Le roi de Carmélide nous fait encore grace d'un de ses nombreux traits d'esprit !
Perceval : Ah parce qu'il y a des traits dans les esprits ?
Léodagan se levant : Vous savez où je vais vous le coller mon traits d'esprit ?!
Arthur : Ah fermez-là vous deux ! Pour une fois que nous sommes tous réunis là, bouclez-là, mais carrément !
Loth : Ah bah si on peut plus parler...

Arthur exaspéré, soupire.

Duc d'Aquitaine en souriant : Alors je vous remercie pour cet accueil des plus chaleureux, je vous avoue que je n'avais pas été aussi bien reçu depuis...
Lancelot souriant : C'est vrai ça que ça faisait très longtemps qu'on ne vous avait pas accueilli à la Table Ronde...
Yvain désintéressé : Genre jamais non ?
Loth : Non mais on s'en fout...
Duc d'Aquitaine : Oui aussi. Votre sens de la concision est une aide précieuse mon ami !
Léodagan : Le Roi Loth ? La concision ? … Vous avez picolé ma parole...
Arthur : Puis le Roi Loth, votre ami ? …

Arthur et Léodagan se regardent en faisant une moue désaprobatrice.

Loth : Oui voilà, faites comme si nous n'étions pas là hein, surtout moi. Sic itur ad astra. Ce qui veut dire « C'est ainsi que l'on s'élève vers les étoiles. » Bon là ça n'a aucun sens avec le reste, mais je pourrais ajouter qu'un bon coup bien placé pourrait vous faire côtoyer les lumières célestes.
Duc d'Aquitaine s'adressant à Loth: Et bien vous voyez, c'est ce que j'aime chez vous. Cette capacité à faire poésie en étant belliqueux. C'est un art fabuleux !
Arthur soupirant : Oui, voilà, c'est très bien, on est content... (il cherche quelqu'un du regard ) Il n'est pas là Merlin ?
Père Blaise étonné : Merlin ? Mais ici c'est...
Arthur agacé : Oui oui je sais, c'est pour les chevaliers, mais bon hein. Puis vous vous n'êtes pas chevalier à ce que je sache.
Père Blaise : Oui mais je sers la quête du Graal en retranscrivant vos faits d'armes qui portent en leur cœur la beauté légendaire de Kaamelott !
Duc d'Aquitaine émerveillé : Ah ça aussi c'est beau !
Arthur l'ignorant : Oui bah Merlin aussi porte en lui machin truc, allez, faites-le venir !
Léodagan : Merlin ? Des faits d'armes ?
Lancelot : La beauté légendaire de Kaamelott ?
Arthur haussant les épaules : Oui bah et vous hein ? Si on ne devait pas en rajouter des caisses pour que ça devienne potable, on pourrait très bien renvoyer Père Blaise d'où il vient. Parce que la légende elle est pas là, et elle risque pas d'arriver de si tôt !

Lancelot baisse la tête tandis que Léodagan jette un regard noir à Arthur.

…..........................................

Merlin est installé à côté d'Yvain et fait une grimace.

Léodagan : Bon bah le voilà, on fait quoi maintenant ?
Père Blaise : Je suis désolée hein, mais je ne vais pas user mon poignet à parler d'un mec qui n'est même pas chevalier !
Merlin : Ah bah quand même ! J'ai réussi à concevoir un truc mortel !

L'auditoir reste pantois, les yeux écarquillés. Sauf le Duc d'Aquitaine.

Le Duc d'Aquitaine curieux : C'est dangereux ?
Merlin : Nan mais quand je dis « mortel » c'est pas que ça tue. Enfin si mais...
Arthur las : Oui voilà, ça sert à rien.
Léodagan : Ah bah ça valait bien le coup de l'amener !
Arthur : Ah commencez pas ! Je me suis dit que ce serait une bonne occasion de montrer à nos invités, rois de peuples fédérés, que Kaamelott œuvre chaque jour pour le Graal.
Loth : Et bien c'est réussi...

Silence.

Arthur : Nan mais oui, je sais que c'était complètement con de miser sur Merlin pour ça...
Merlin enthousiaste : Non mais attendez ! Je vous assure que c'est génial !
Arthur : Bon bah allez-y, trois plombes que vous nous tenez la jambes avec votre intro là !
Merlin grimaçant : Non mais avant... Je peux changer de place ?
Arthur : Pour quoi faire ?!
Merlin en jetant discrètement un regard à son voisin : Je suis assez incommodé par l'odeur, et bien que j'ai l'habitude de vivre en forêt, là, ça pique les yeux.
Loth s'exclamant : Ah mais c'est lui !!! J'osais pas en parler, déjà parce que j'ai toute la sphère laryngique complètement brûlée par le machin là, mais surtout, voilà hein, j'ai su rester poli.
Arthur : Ah bah oui, ça se voit. Merci de nous le rappelez.
Le Duc d'Aquitaine bienveillant : C'est vrai que c'est un peu gênant... Mais on ne vous en tient pas rigueur jeune Seigneur Yvain !
Arthur : Moi si !
Léodagan : Et moi aussi !
Arthur : Yvain, vous ne vous êtes pas changé ?!
Yvain : Non mais Gauvain n'était pas là et...
Arthur le coupant : Ah ça y est je suis gonflé. Sortez. (Yvain se lève ) Non attendez, vous restez, vous prenez vot' chaise que vous avez embaumée là, et vous vous mettez dans un coin, loin. (Yvain prend la chaise qu'il fait traîner par terre. Ça semble durer une éternité. Puis il s'asseoit dans un coin de la pièce.) Voilààà... Parfait !
Père Blaise : Non pas parfait non...
Arthur : Oh vous hein... Donc, Merlin ?

Merlin se penche par terre pour en prendre un genre de grand cadre recouvert d'un linge qu'il vient poser au milieu de la table.

Merlin d'un ton fier et avec émotion : Chevaliers, Rois, laissez-moi vous présenter : Le miroir à connards.

…..........................................

Léodagan : … Non mais il se fout de nous là.
Merlin : Mais pas du tout !
Arthur soupirant : Expliquez-nous l'utilité de votre bordel.
Merlin : Une semaine que je travaille dessus, personne n'y avait pensé, c'est véritablement estampillé Kaamelott !
Arthur : Mais à quoi ça sert bon sang !
Merlin : Vous regardez dedans, et au lieu de voir votre reflet, vous voyez un connard.

L'auditoire ne dit rien.

Arthur : Bon, filez-moi vot' machin que je comprenne parce que là c'est n'importe quoi.
Merlin en donnant le miroir : Une fois que vous regardez dedans, vous voyez le visage d'un individu qui est nuisible, mauvais et donc, qui peut se mettre en travers de votre chemin pour la quête du Graal.
Léodagan étonné : Aaaah... Pour une fois c'est pas mal hein !
Duc d'Aquitaine tout sourire : Merlin, vous êtes d'une ingéniosité étonnante !
Arthur utilisant le miroir : Calmez-vous, calmez-vous. Ça ne marche pas.
Merlin : Mais si si, faut juste attendre un peu !

Et en effet, après quelques instants, un visage apparaît.

Arthur surpris : Ah oui ça marche ! Bon dieu !
Perceval se penchant vers Arthur : Alors ! Qui c'est ?!
Arthur : Ben je ne sais pas... Je vois un mec avec un genre de mini moustache, on dirait une rondelle de boudin noir, mais carrée, sous le pif... Attendez... Il a de drôles d'habits et une coupe où il a tout fait passer d'un côté, c'est n'importe quoi. Dites Merlin, ça fonctionne vraiment ?
Merlin : Ah oui oui ! ( Il observe un temps de réflexion.) Après...
Arthur : Après quoi ?
Merlin : Après peut-être que c'est un connard d'un autre temps.
Arthur : Ah bah bien ! Et en quoi c'est utile ça pour la quête du Graal !?
Merlin : La magie c'est toujours un peu flou hein...
Arthur en reposant le miroir : Ah oui voilà, rappelez-moi de ne plus vous convoquer, bougre de naze.

…..........................................

Yvain : Bon et nous ? On peut regarder ?
Perceval : Allez Sire, qu'on s'marre un peu !

Arthur lève les yeux au ciel et donne le miroir à Perceval.

Perceval après avoir regardé dedans : Ah bah moi j'vois un truc, je crois que c'est même pas humain !
Merlin : De quoi ?
Perceval : Ben je vois une chose, couleur un peu terre, non, argile. Très grosse, avec plein de bourrelets et des genres d'yeux jaunes oranges. On dirait... Une limace.
Arthur exaspéré : Ah ça y est j'en ai marre...
Perceval : Mais si ! Mais si ! Même que là je le vois, y a une gonzesse à côté du truc, à moitié dessapée ! Elle a pas l'air jouasse.
Merlin : … Peut-être que c'est un miroir qui montre aussi les connards dans les autres plans astraux !
Léodagan : Alors vous, vous créez des choses mais vous ne savez même pas à quoi ça sert ! Non mais oui, d'accord, même en innovation vous êtes un nul.
Loth le coupant : Bon allez, à mon tour ! (Il prend le miroir et l'utilise) … Ah bah merde.
Merlin : Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a encore ?
Loth : Ben c'est mon visage que je vois.

…..........................................
( Ecran noir )

Yvain : Moi je pue peut-être, mais au moins j'suis pas un gros connard.


X.Y.Z. City Hunter

Image
"Maiiis noooon ! Si j’étais tombé sur un faisan, j'srais pas en train de m'la péter comme ça !" Léodagan - Kaamelott
Leodagan de Castillon

26 juin 2017, 11:03

"bougre de naze"... hihi...
Avatar du membre
Pilar Palabunda
Messages : 19
Enregistré le : 10 mars 2017, 16:11

28 juin 2017, 15:46

:lol: :lol: :lol:
La seule certitude que j'aie, c'est d'être dans l'doute...
Je suis dubitative, voilà...
(ah bawè, forcément, au féminin c'est vachement moins drôle)
Avatar du membre
Alice de Logres
Médiatrice officielle
Messages : 55
Enregistré le : 26 févr. 2017, 00:52

30 juin 2017, 16:39

C'est mais... tellement génial! J'veux trop qu'on tourne cet épisode! Bravo et merci! J'ai beaucoup ri !
On a une autorité naturelle, il faut en profiter... Je suis sûr que même à poil, on ferait toujours chef.
Répondre